Vrais-amis-reunis-2

Les Vrais Amis Réunis, une loge maçonnique carcassonnaise à l'aube de ses 150 ans

De Paul Tirand. 2011, 320 p.
18,00 €

Excellent état

En 2012, la loge Les Vrais Amis Réunis à l'Orient de Carcassonne, un des plus anciens ateliers maçonniques de France, célébrera son cent-cinquantième anniversaire. En prélude à cette commémoration, ses membres ont voulu retracer son histoire, intimement liée à la vie de la cité.

Rassemblement d'hommes de toutes conditions, illustres ou inconnus, cette loge a toujours épousé son époque, parfois devancé la marche du temps mais jamais cédé aux abandons du confort intellectuel. Elle a vécu les joies et les souffrances de l'Histoire, tout particulièrement durant les années noires (1940-1944) : grâce à des documents d'archives, la répression dont l'atelier dans son ensemble et certains frères en particulier ont été victimes, est longuement décrite. N'est-il pas vrai que rien ne serait pire que l'oubli ?

Les maçons des Vrais Amis Réunis ont toujours su faire prévaloir les principes de la franc-maçonnerie : la fraternité, exigence du vivre ensemble, l'égalité, source d'harmonie, la liberté, condition essentielle de réalisation personnelle, sans oublier l'idéal de laïcité qui assure les fondements de notre société.

La fidélité à ces valeurs, tel est l'enseignement qu'on peut retirer de l'histoire de cette loge, des quelques planches individuelles et collectives représentatives du travail maçonnique, de la biographie de certains frères.

Il appartient aux successeurs des maçons qui, depuis 1862, ont frayé un tel chemin de ne pas s'en écarter afin que cette belle histoire se poursuive pendant de longues années.

 

Sommaire

Préface de Pierre Mollier

Avant-propos

 

Première partie - Les faits

Avant Les Vrais Amis Réunis

1862 : la création des Vrais Amis Réunis

1863-1869 : Des années difficiles

1879-1881 : un réveil agité

1881-1891 : une loge apaisée

1891-1918 : une loge de militants républicains

1919-1940 : l'entre-deux-guerres

1940-1944 : les années noires

1945-1958 : une reconstruction difficile

1969-1981 : une nouvelle génération de maçons

1982-2007 : une loge solide au sein d'une maçonnerie prospère

 

Deuxième partie - Les travaux

 

Troisième partie - Notices biographiques

Michel Muntada (1810- ?)

Omer Sarraut (1844-1887)

Auguste Fourès (1848-1891)

Irénée Bonnafous (1865-1947)

Déodat Roché (1877-1978)

Vincent Jordy (1867-1954)

Maurice Demons (1884-1964)

Charles Lespinasse (1885-1959)

Les frères déportés

 

Conclusion

 

2011, 320 p.

Auteur
Paul Tirand