Felix-Armand-et-son-temps-2

Félix Armand et son temps : un siècle d'histoire dans les Pyrénées Audoises (1740-1840)

De Louis Cardaillac. 2011, 256 p.
18,00 €

Occasion, très bon état

La vie de Félix Armand (1742-1823) se déroule en Pays d'Oc, dans les Pyrénées Audoises. L'auteur situe son personnage en son temps, jetant ainsi un éclairage nouveau sur les principales circonstances qui ont entouré son existence.

Prêtre de l'ancien diocèse d'Alet, Félix Armand affronta, encore jeune, la tourmente révolutionnaire : en 1792, il s'exile avec son évêque et une quinzaine de ses collègues dans une ville catalane, Sabadell, proche de Barcelone. son exil dura quatre ans.

Au total, il resta curé de sa paroisse de Saint-Martin-Lys durant quarante-neuf ans. Son ambition paraît insensée : il prétend désenclaver son village en perçant un défilé dans ces montagnes qui l'isolent et le maintiennent dans un état proche de la misère. Le prêtre, avec l'aide de ses paroissiens, vaincra tous les obstacles. Nous avons dons là une entreprise fascinante, une épopée vécue au jour le jour qui, finalement, libéra une poignée d'hommes et de femmes aux prises avec un destin contraire. C'est aussi l'histoire d'un homme de foi qui, à force d'obstination, réussit à concrétiser le projet de sa vie. Il ne se doutait pas qu'après l'avoir mené à son terme, s'ensuivraient des conséquences bénéfiques pour l'ensemble de la région. L'ouverture de cette nouvelle voie de communication, la Pierre-Lys, allait être en effet, l'élément moteur dans la construction d'un nouveau réseau de routes qui, rapprochant les gens, allait améliorer les conditions de vie de tous.

 

Louis Cardaillac est né à Quillan (Aude) en 1933. Agrégé de l'Université, docteur ès lettres, il est professeur émérite de l'Université Paul Valéry de Montpellier. Au cours de sa vie professionnelle, en tant qu'enseignant-chercheur, il s'est beaucoup déplacé entre trois continents : Europe (Toulouse, Montpellier, Salamanque), Afrique (Abidjan, Alger, Fès, Tunis) et Amérique (Mexico, Guadalajara, Zapopan). Il a actuellement jeté l'encre dans une ville coloniale mexicaine, Cuernavaca, capitale de l'État de Morelos.

 

Table des matières

Prologue - Pourquoi une nouvelle biographie de Félix Armand ?

 

Présentation générale

Le cadre géographique : les Pyrénées audoises

Le cadre humain

Les ressources économiques spécifiques

 

Les années de jeunesse et de formation (1742-1775)

Introduction - Le diocèse d'Alet à l'époque de Félix Armand

Quillan, la ville de l'enfance et de l'adolescence (1742-1754)

Perpignan, la ville des études au collège (1754-1762)

Alet, la ville de la formation religieuse (1762-1768)

Une période de transition ou la pratique du jeune prêtre (1768-1775)

 

Un demi-siècle à Saint-Martin-Lys (1774-1823)

Introduction - Félix Armand et Saint-Martin

Présentation du site de Saint-Martin et du village

La population de Saint-Martin

La paroisse de Saint-Martin et la vie religieuse du village

Quelques anecdotes révélatrices sur la personnalité du curé de Saint-Martin

Conclusion - Le rôle du prêtre à Saint-Martin

 

L'intermède révolutionnaire

Introduction - Face à une crise profonde, des choix multiples pour le clergé

Le clergé français dans la tourmente révolutionnaire

La Révolution dans l'Aude et le clergé diocésain

L'exil du clergé français en Espagne

L'exil de Félix Armand et de son évêque à Sabadell

Conclusion - Les quatre églises successives que connut Félix Armand

 

Si la route te manque, fais-la

L'état des routes et des chemins dans le diocèse d'Alet

Félix Armand et la Pierre-Lys

La Pierre-Lys, élément moteur de la route Quillan-Roquefort (1821-1842)

La route de Quillan à Roquefort fait des émules

Autre conséquence du percement de la Pierre-Lys : le désenclavement de Quillan

 

Conclusion - Considérations finales

 

Postface - Variations sur l'oeuvre d'une vie

 

Annexes

Petit glossaire commenté

Statistiques

Chronologies

Pièces justificatives

Sources manuscrites et bibliographie

 

Table des illustrations

 

Louis Cardaillac, 2011, 256 p.

Auteur
Louis Cardaillac