Cahier de doléances - Mémoire du Comté de Sault

A.C.C.E.S., 2006, 20 p.
3,00 €

Parfait état

Mémoire contenant les doléances, les réclamations et les voeux de tous les habitans du Comté de Saut, Diocèze d'Alet en Languedoc

Le comté de Sault rédige au mois de mars 1789 un seul cahier de doléances, commun à l'ensemble des communautés du pays ainsi qu'aux trois ordres, le clergé, la noblesse et le tiers état, ce qui fut une exception hors norme. La possibilité était donnée, en effet, à chaque communauté d'habitants, de présenter ses propres doléances - elles n'ont pas manqué d'aller discuter de leurs revendications quelques jours plus tard à Limoux, au siège de la sénéchaussée.
Quelle signification accorder à cette démarche originale ? De la réponse donnée à cette question dépendra comment nous comprendrons les doléances en ce monde crucial - on ne l'aperçoit pas encore complètement - ou l'on touchait, à l'occasion de la crise financière, aux relations entre les ordres, aux rapports du souverain avec ses sujets, à la structure de la société, à la nature du pouvoir, à la réorganisation même du royaume sur le plan territorial et administratif.

Ce cahier de doléances du comté de Sault est donc un témoignage remarquable qui mêle l'ancien auquel on reste attaché - comme les privilèges - et le neuf, sans percevoir combien ils sont incompatibles : le discours introductif appelle de ses vœux des changements que l'on désirait consensuels ; la mise en page du texte imprimé conserve nettement visible dans sa disposition la structure d'ordre et de rangs de la société d'Ancien Régime : les ecclésiastiques viennent d'abord, les nobles ensuite, les représentants des communautés enfin. Il jette les derniers feux d'un petit pays à l'identité forte qui va devoir se fondre dans le département, circonscription nouvelle que ses concepteurs voulaient unificatrice.

ACCES, 2006, 20 p.