La-gueuserie-2

Oeuvre ethnographique 1 - La gueuserie, coureurs de grands chemins et batteurs de pavés

De Auguste Fourès. GARAE, 1983, 168 p.
13,00 €

Occasion, parfait état

Bateleurs, vagabonds, monstres de foires, marchands ambulants... la mode est ancienne qui, depuis Villon, dépeint en de pittoresques tableaux le spectacle des rues : de Paris à Barcelone, en passant par Rome ou Londres d'innombrables feuilles volantes dressent, jusqu'au XIXe siècle, l'inventaire coloré des cris de la ville et des petits métiers.

Dans le droit fil de cette tradition A. Fourès, lui, dessine la mosaïque de la marginalité languedocienne du siècle passé, fascinant miroir de rêves évanouis où se croisent humbles et hâbleurs, précaires artisans et magnifiques charlatans, silhouettes typiques et figures d'originaux, confondus dans l'exotisme de la cité, nomades du quotidien à la lisière de toutes les normes : ainsi défile dans La gueuserie - ouvrage essentiel paru en 1889 et aujourd'hui introuvable - le brûleur de vin, les chansonniers, les montreurs de saints mais aussi le nègre qui mange du feu, l'homme aux gifles, la femme-Hercule... sur les éblouissants tréteaux de l'éphémère et du temps aboli.

A. Fourès, né et mort à Castelnaudary (1848-1891) est considéré à juste titre, comme l'un des plus grands poètes languedociens du XIXe siècle ; émule de Mistral il fut le chantre prestigieux de l'Occitanie centrale, animant de toute son énergie un félibrige qu'il voulait fédéraliste et libertaire. Si sa production poétique est bien connue on ignore souvent qu'il fut un ethnographe talentueux laissant une oeuvre considérable dispersée dans diverses revues : coutumes alimentaires, jeux des enfants, contes traditionnels... rien de ce qui faisait la vie populaire du Lauragais ne lui est resté étranger.

 

Table des matières

Au lecteur

 

Préambule

Le nègre qui mangeait du feu

Las escouloubrencos

Faradja

Les combats d'ours

L'imitateur

Le coureur

Les montreurs de bêtes

L'homme au verre plein

Les apprivoiseurs

Les mendiants I

À un chansonnier languedocien

Jean d'Hounous

Les marionnettes

La femme-Hercule

Les échassières

Les mendiants II

L'homme aux giffles

Les brûleurs de vin

Les mendiants III

 

À l'aventure

Le Gitano, tondeur de chevaux

Le germenaire

Le pressoir ambulant

Une chanteuse de beuglant

Les harpistes

Le remouleur

Le déclamateur aveugle

Un agent d'assurances

La marchande de complaintes

Mendiants IV

Le marchand de pâte pour les rasoirs

Le théâtre à phénomènes

Mort aux rats et petits oiseaux charmants

Les drouineurs auvergnats

Mendiants V, Rondel

La berlingotière

L'homme-boîte à musique

Le matelot

À une bohémienne

Le marchand de fromages de Marolles

Le beau camelot

La petite montreuse d'alligator

Le repas des bêtes

Santi belli, belli !

Le marchand d'orge mondé

Un juggler

 

Mes Netzké

Les petites soeurs des pauvres

L'homme au petit cylindre

Marchande de tortues et marchand d'objets en buis

Horse gigantic and dwarfe horse

Le chevrier

La marmotte en vie

Le mangeur de cailloux

Le puppet-master John Holden's

Ramoneurs

Un marchand de lunettes

L'homme aux chiens savants

Les coquetiers

La marchande de dentelles

Boutarel

Le diseur de psaumes

Frisepoulet

La fillette de la géante

Un improvisateur

 

GARAE, 1983, 168 p.

Auteur
Auguste Fourès